Power Rangers: la distribution des jouets – enquêtes, partie 2: Joué Club

IMG_75025En espérant que la première partie de cette enquête vous a plus voici la seconde. Rappelez vous dans la première partie je vous ai un peu parlé du fonctionnement de Toy’s R Us. Pour conclure avec cette enseigne de distribution il est bon de savoir que les magasins du Nord de la France, n’auront pas systématiquement les mêmes produits que ceux du sud de la France puisque la base logistique est divisé en deux. Donc une pour ceux du nord, l’autre pour ceux du Sud, d’où par exemple les Toys de la région parisienne ont les vagues 01 et 02 des sets de clés Super Megaforce et non les magasins du sud.

Cependant si les magasins voulaient faire un effort, et prendre des risques, ils pourraient utiliser ce que l’on appelle le flux tiré, c’est à dire commander des produits supplémentaires mais n’auraient pas de reprise dessus.

Et maintenant si nous passions à un de ses concurrents, l’enseigne JouéClub qui fonctionne tout autrement avec de magasins d’environs 1500m² en moyenne contrairement à Toys R Us qui sont aux alentours de 2600m².

JouéClub est l’enseigne commerciale d’un groupe coopératif qui a plusieurs entités juridiques », et qui est détenue à 100% par ses adhérents dit d’emblée Vincent Stozicky, Directeur Commercial import-export de l’enseigne JouéClub, et par ailleurs responsable de la logistique pour l’entitéjoueclub.fr, en l’occurrence la société de vente par correspondance du groupe EPSE (Entente des Professionnels Spécialistes de l’Enfant) : « nos magasins sont des coopérateurs qui se rassemblent sous cette enseigne». Voici donc une coopérative de commerçants indépendants qui rassemble quelques 230 adhérents pour plus de 320 points de vente sur le territoire français de la métropole et d’outre-mer (Guadeloupe, La Réunion, Saint-Martin, Nouvelle Calédonie). Il est également des magasins JouéClub en Italie, en Belgique, au Maroc, et au Liban.

Le groupe dispose d’une plate-forme de distribution, la SIDJ (Société Internationale de Diffusion du Jouet), en l’occurrence le grossiste interne de la coopérative, ainsi que d’une société JCE en charge de la vente par correspondance et l’e-commerce (site JoueClub.fr), d’une structure JP (JouéClub Prestige) qui gère les Villages JouéClub en plein cœur des grandes villes… Comme à Paris et à Lille à ceci près que le village JouéClub de Paris et celui de Lille sont des entités intégrées au sein de la coopérative.

Des engagements de commandes sont pris en début de saison, basés sur l’historique des ventes des années précédentes, et sur l’actualité du jouet, notamment des séries télévisées ou des films comme Spiderman, Tintin, Toy Story… », explique Vincent Stozicky : «il y a en outre naturellement les prévisions marketing, résultant de la connaissance du marché ». Le référencement sera arrêté fin mars 2012 pour les ventes de Noël 2012. « Jusqu’à ces dernières années, les livraisons des fournisseurs étaient relativement anticipées, en contrepartie de quoi les magasins bénéficiaient d’échéances relativement longues. Aujourd’hui, la situation est différente du fait de la LME (Loi de Modernisation de l’Économie) qui oblige à raccourcir les délais de paiement et impose qu’à terme les règlements se fassent à moins de 60 jours calendaires ». Compte tenu du caractère très saisonnier des ventes, la filière du jouet avait obtenu une dérogation jusqu’au 31 décembre 2011 pour réorganiser son modèle économique : les approvisionnements vont donc se faire désormais le plus tard possible pour ne pas avoir à financer les stocks pendant de longs mois. « Nous nous orientons par conséquent vers un approvisionnement à flux tendus », déclare Vincent Stozicky.

Pour l’approvisionnement des rayons, les magasins passent directement commande auprès des marques Playmobil, Lego, Mattel, Hasbro, Ravensburger et autres fournisseurs domestiques possédant des stocks en Europe, voire en France, et ces derniers livrent chaque magasin depuis leurs entrepôts respectifs. Mais l’approvisionnement sur plate-forme d’éclatement SIDJ des marchandises provenant de l’étranger, notamment les collections importées d’Extrême-Orient, mais aussi de pays européens (Espagne, Allemagne), ne peut se faire que par conteneur complet (voire par camions complets), ce qui contraint à passer les commandes aux alentours de la seconde quinzaine de mars pour Noël 2012… Il faut compter entre 45 et 60 jours de production après commande. Celle-ci sera donc prête à embarquer entre fin avril et le 15 mai 2012. Comptez ensuite 5 semaines de mer, plus une semaine de dédouanement. La marchandise sera en stock vers la fin juin ou au début juillet 2012 dans un entrepôt de l’ordre de 20 000 m² situé à Bordeaux pour être ensuite redistribuée. Ce qui nécessite à l’évidence un BFR (Besoin en Fonds de Roulement) important.

Chaque adhérent passe commande de ses besoins à cette plate-forme d’éclatement : les magasins seront livrés par messagerie ou par affrètement.
Quant au magasin JoueClub.fr réservé à l’e-commerce, il est autonome sur un autre site à Bordeaux et occupe entre 5 000 à 6 000 m². Il a le même mode d’approvisionnement qu’un magasin traditionnel : il est livré directement par les Playmobil, Lego, Mattel, Hasbro, Ravensburger… Tandis que la plate-forme d’importation lui assure les livraisons de tous les produits importés.

Pour revenir à notre gamme Power Rangers, même si dans les magasins Jouéclub, le rayon Power Rangers est différent par la taille mais aussi par ses références, l’enseigne est mieux placé pour diversifier sa gamme et à tout y gagner. Par exemple, le Joué Club de Niort dans le 79  a eu comme référence la vague 01 de clés Super Megaforce et les zords individuels Dragon Mystic et Patstriker. Celui de Rochefort dans le 17, lui a proposé l’armored might du Super Megaforce Red et le Magasin de Bergerac dans le 24, des figurines des Rangers Légendaire.

IMG_61775

(figurine légendaire touvé au JouéClub de bergerac (24) )

Même si parfois l’enseigne exerce des prix un peu plus cher, il est bon de savoir que dans leurs magasins, les références peuvent y être différentes et donc intéressantes, cependant on ne va pas prendre la voiture pour avoir une belle collection, donc pourquoi ne les trouve-t-on pas sur les sites internets des enseignes?

A suivre…

Publicités

Publié le 27 mars 2015, dans Jouets, News. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :