Si Power Rangers avait été créé par Stan Lee

Alors que l’iconique Stan Lee est décédé ce 12 Novembre dernier, on peut dire que cet homme a envie la culture générale du monde entier avec les histoires de supers héros tels que Spider Man, Hulk et tant d’autres.

Dans les années 70, Stan Lee voulait faire de Marvel, non seulement un éditeur de bandes dessinées, mais également une marque puissante dotée d’une propriété intellectuelle originale à vendre sur tous les supports.

Après quelques difficultés – «Les dirigeants ont eu l’impression que seuls les garçons de 18 ans lisaient des bandes dessinées et  personne d’autre», s’est souvenue l’ancienne productrice de Marvel Margaret Loesch dans une interview en 2017.

Lee a finalement amené Marvel à la télévision en 1978 avec The Amazing Spider-Man, mettant en vedette l’acteur Nicholas Hammond dans le rôle du super-héros de la toile. La série n’a duré que 13 épisodes sur CBS, mais  rencontra le succès au Japon. Cela incita Marvel avec l’aide de Gene Pelc, surnommé par Stann Lee « Man in Japan », à travailler avec le studio Toei Company, qui exploitait ses propres franchises uniques telles que Kamen Rider et Super Sentai (enfin à ce moment là, ça ne s’appelait pas ainsi).

A ce moment là, la Toei et Marvel ont conclu un partenariat professionnel qui a duré plusieurs années. Cela a commencé en 1978, avec la série Spider-Man de Toei qui réinterprétait de façon spectaculaire Spider-Man (et lui donna un robot géant) tout en conservant sa tenue en spandex rouge et bleu. Marvel a également aidé Toei à produire des émissions de télévision, notamment Battle Fever J, dont le personnage principal, «Battle Japan» (joué par Hironori Tanioka), devait être l’équivalent japonais de Captain America. (“Miss America”, un autre personnage interprété par Diane Martin, a été conservé par Marvel et redémarré sous le nom du super héros latino America Chavez en 2011.)

Marvel a produit une autre série, Denshi Sentai Denziman. Mais c’est celui qui a suivi, intitulé Taiyo Sentai Sun Vulcan, qui a captivé l’imagination de Stan Lee.

«Stan m’a apporté cette vidéo et a dit:« Maggie, je pense que c’est un succès. Il faut que tu regardes », a déclaré Loesch à Inverse. «Je pensais que c’était drôle et différent, mais c’était en japonais. J’ai appelé Stan et lui ai dit: «Stan, c’est tout japonais.» Il dit: «Je sais! Mais n’est-ce pas génial?

Dans un numéro de mai 1983 de Comics Interview, le récit le plus détaillé et le plus survivant de la collaboration entre Toei et Marvel, Pelc décrit comment StanLee adorait la série SunVulcan

«Je viens de parler à Stan Lee il y a environ une demi-heure et il est tellement fan du programme», a expliqué Pelc dans une interview. « Il a dit que dans toute son expérience d’écriture … »

sun vulcan

Pelc a ensuite expliqué en détail comment Marvel allait amener Sun Vulcan au public occidental. Cela ressemble étrangement à la façon dont Saban produirait les Power Rangers des années plus tard: “Il peut le vendre tel quel avec une nouvelle piste vocale, ou prendre les impressions et découper les parties où apparaissent les acteurs japonais, ce qui représente environ un tiers du film, et les reprendre avec des acteurs américains »

Malheureusement, Marvel et Stan Lee n’ont jamais été pris au sérieux par les réseaux potentiels. Loesch et Marvel n’ont pas réussi à transmettre ce que Lee a vu dans trois super-héros à code de couleurs combattant des monstres en caoutchouc. Les réseaux de télévision considéraient le programme «trop étranger» et «indésirable».

«Cela ne ressemblait en rien à ce qui était à la télévision», dit Loesch. Je pensais que c’était drôle et que les enfants aimeraient. « 

Loesch aura fait ses preuves des années plus tard. Quand elle a quitté Marvel et rejoint le nouveau réseau Fox Kids au début des années 90, Loesch a promis à Stan Lee de produire la programmation Marvel qu’ils espéraient réaliser ensemble. Ce vœu a finalement conduit à la création de spectacles animés Marvel à succès sur Fox Kids, tels que X-Men et Spider-Man, qui ont joué un rôle crucial dans la création d’un public intégré pour leurs futures adaptations à Hollywood.

Mais le feu vert des Power Rangers Mighty Morphin était totalement séparé. Après la fin du partenariat entre Toei et Marvel, le magnat de la musique Haim Saban a obtenu les droits des Super Sentai de la Toei. Plusieurs années plus tard, Saban avait une série à présenter avec des super-héros japonais. Margaret Loesch était seule à décider de son sort.

Une chose est sur, pour le monde entier, MERCI Stan.

stan lee

(sources: Inverse)

– Speedor –

 

Publicités

Publié le 14 novembre 2018, dans Actu, Divers. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :