AMY JO JOHNSON DERRIÈRE LA CAMERA !

Amy Jo Johnson, ce nom résonne pour beaucoup comme l’inoubliable Kimberly Hart, première Ranger rose de la saga. Mais ce n’est pas tout, en plus d’être actrice et d’avoir plusieurs rôles à son actif, Amy est aussi chanteuse et depuis peu réalisatrice. 

Après avoir réalisé son premier film « The space between » en 2017, dont vous pouvez retrouver toutes les infos ici. Amy vient de réaliser un nouveau long métrage. Ce nouveau film, Amy s’en sent très proche, car il lui rappelle beaucoup sa vie personnelle dont elle s’est livrée à ce sujet, chose plutôt rare chez elle.

Découvrons donc tout cela ensemble !

Amy-Jo-Johnson-MMPR-3

Le tout premier rôle d’Amy Jo Johnson en tant qu’actrice est celui de notre ranger rose favorite. Depuis, elle a fait du chemin notamment avec des rôles dans les séries « Felicity«  et « Flashpoint », mais aussi en tant que chanteuse avec deux albums dans les bacs et en tant que réalisatrice. C’est sur ce dernier point que nous allons mettre l’accent.

En effet après avoir réalisé le film « The Space between », Amy Jo vient de réaliser : « Tammy’s Always Dying »

Ce film raconte l’histoire de Kathy, une jeune fille ayant déjà à gérer les problèmes de son âge, mais qui doit en permanence gérer sa maman, Tammy, une mère alcoolique, dépressive et auto-destructive. Elles vivent toutes les deux dans une ville modeste principalement ouvrière de Hamilton. Bien que leur relation soit déjà difficile, quand un Cancer est diagnostiqué chez Tammy, Kathy va encore plus s’occuper d’elle à son détriment. Cela n’étant pas facile, elle va se voir également offrir une somme d’agent en dévoilant au public toute son histoire lors d’un « talk-show » télévisé.

Ce film va donc se montrer dans les tons de comédie-dramatique.

Il s’agit de l’actrice Felicity Huffman (Lynette Scavo dans Desperate Housewives) qui interprète le rôle de Tammy MacDonald et la jeune actrice canadienne Anastasia Phillips qui joue celui de Kathy.

Tammy's always Dying

Il s’agit de la scénariste Joanne Sarazen qui a écrit ce film voulant ainsi explorer les problèmes de dépendance, de santé mentale, de co-dépendance et comment la société traite les personnes vivant dans la pauvreté.

Ce film sera projeté pour la première fois au festival international du film à Toronto.

Mais alors pourquoi Amy a t’elle accepté de réaliser ce film ?

Tout simplement parce qu’elle se sent très proche de ce scénario.

En effet, la mère d’Amy Jo est décédée, il y a maintenant 20 ans d’un cancer, et son père alcoolique chronique déjà au quotidien a perdu tout contrôle à ce moment là. Il est devenu en plus dépressif et s’est retrouvé plus que seul. Amy Jo a tout fait pour essayer de le soutenir mais quand il a commencé à lui « bouffer » sa propre vie, elle a préféré s’éloigner un peu. Maintenant, elle estime qu’elle l’aime mieux en étant plus loin géographiquement et que leur relation est devenue moins destructrice.

Le père d’Amy Jo a maintenant 70 ans et vit à Cap Cod dans le Massachusetts, là où Amy a grandi. Une équipe de journaliste a réussi à rentrer en contact avec lui et il a confirmé avoir des problèmes de dépression et d’alcool. Mais il ne souhaite que le meilleur pour sa fille, même s’ils se voient peu.

Donc quand Amy Jo a rencontré Joanne (scénariste) dans une des salles où elle apprend le métier de réalisatrice et a reçu le script entre ses mains, elle déclare avoir beaucoup pleuré et rit un peu comme une hystérique en le lisant, tellement elle se sentait proche de cette histoire.  A la fin de la lecture, elle est tombée dans les bras de Joanne (scénariste) en lui disant :

« Je ne comprends que trop bien cette histoire, quand on voit sa mère mourir d’un cancer et qu’on a une relation destructrice avec son père alcoolique, dépressif, je ne peux que me sentir touchée « 

Pourtant à ce moment là, Amy Jo, n’a pas eu le courage de demander si elle pouvait le réaliser, trop submergée par les émotions et trouvant le scénario tellement bon, qu’elle avait peur d’y toucher en sachant pertinemment qu’elle ne pouvait pas attendre 2 ou 3 mois et laisser passer cette opportunité.

Amy Jo a donc envoyé le script à Jessica Adams, la productrice de son premier film  » The space between », qui lui a répondu de suite, en lui disant qu’il fallait qu’elle le fasse, que ça devait être son prochain projet. C’est ainsi qu’ Amy s’est décidée et a accepté de réaliser ce film.

Il a été tourné en 19 jours seulement en novembre 2018 et Amy (en plein travail de réalisation sur la photo ci-dessous) a trouvé Felicity Huffman très professionnelle et tellement dans son personnage, qu’elle n’a vraiment découvert qui elle était, qu’au dîner de fin de tournage.  Felicity a fait preuve de bonnes idées pour accentuer les traits de son personnages, comme des dents bien jaunies et le fait d’avoir travailler son accent en écoutant des enregistrement canadiens de façons vraiment se faire passer pour une vraie canadienne.

Amy Jo Johnson realisatrice

Aujourd’hui Amy est très fier d’avoir réaliser ce film et ose enfin parler au public de sa vie personnelle qui lui a fait beaucoup de mal, ce qui pendant longtemps lui était impossible à faire.

Depuis 2012, Amy travaille sur le scénario d’un film qui s’intitule pour le moment « Crazier than you » et qui en est à sa première relecture.

Il mettra en scène la propre folle histoire de ses parents mais aussi le fait que sa mère a adhéré à un culte religieux sectaire et surtout comment elle s’en est sortie. 

Amy jouera le rôle de sa propre mère dans ce film. 

Elle fini par dire qu’elle veut dans ses projets professionnels mettre en place des sujets tristes, mais que tout le monde vit finalement et  comment nous devons les traverser dans la vie en gardant surtout un peu d’humour afin que tous puissent s’identifie mais aussi comment le rire peut apaiser la douleur.

En tout cas, le film « Tammy’s always dying » me donne vraiment envie de le voir ainsi que celui sur ses parents quand il sera fini.

Bonne chance Amy dans la suite de te projets et revient nous un jour dans Power Rangers, que ce soit devant ou derrière la caméra.

(source: ctv news)

– Tommy –

 

 

 

 

 

 

À propos de Tommy

Fan de la première heure de Power Rangers, je vis dans mon propre univers "l'image In Air".

Publié le 26 septembre 2019, dans Actu, Divers, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Très impatient de voir son film ! Et le festival de Toronto c’est pas rien… Bravo à elle ! Et Felicity Huffman est une super actrice.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :